Bouledogues Français, Carlins, Chihuahuas - Message de l'entreprise


Standard F.C.I. N°253 / 15.06.2012 / F
CARLIN
(Pug)
©M.Davidson, illustr. NKU Picture Library
Cette illustration ne représente pas forcément un exemple idéal de la race.
TRADUCTION : Valérie Degeeter / Version originale : (EN)..
ORIGINE : Chine.
PATRONAGE : Grande-Bretagne.
DATE DE PUBLICATION DU STANDARD D’ORIGINE EN VIGUEUR :
13.10.2010.
UTILISATION : Chien de compagnie.
CLASSIFICATION F.C.I.: Groupe 9 Chiens d’agrément et
de compagnie.
Section 1.1 Molossoïdes de petit format.
Sans épreuve de travail.
BREF APERCU HISTORIQUE: Il y a eu quelque spéculation au sujet
des origines de cette race, qui semble venir de l’Orient. Le Chine est
son pays natal, où les races brachycéphales ont toujours été
populaires. Les marchands de la Compagnie néerlandaise des Indes
orientales l’ont introduit en Europe.
Il fut très populaire aux Pays-Bas dans les années 1500. Tant et si bien
qu’il soit devenu le symbole des patriotes royaux.
Le Carlin fut introduit en Angleterre lorsque Guillaume III est accédé au
trône. Jusqu’en 1877, on ne voyait que la variété fauve en Grande
Bretagne, jusqu’au moment où un couple de noirs fut importé de
l’Orient.
ASPECT GENERAL: Franchement inscrit dans un carré et cob
(compact et trapu).
Il est « multum in parvo » (beaucoup de substance en un petit volume)
comme en témoignent ses formes compactes, la fermeté de sa
musculature, son corps ramassé dans ses proportions, mais jamais
bas sur pattes, ni maigre ou haut sur pattes.
PROPORTIONS IMPORTANTES: Franchement inscrit dans un
carré et cob (compact et trapu).
COMPORTEMENT/CARACTERE: Un grand charme, de la dignité, de
l’intelligence. Egalité d’humeur, nature heureuse et enjouée.
TETE: Assez large et proportionnée au corps, ronde, mais pas en
forme de pomme.
REGION CRANIENNE:
Crâne: Il ne porte pas de sillon. Les rides sur le front sont clairement
dessinées, sans exagérer.
REGION FACIALE:
Truffe (nez): Noire, caractérisée par des narines assez bien ouvertes.
Les narines pincées et rides excessives sur le nez sont
inacceptables et doivent être pénalisées en conséquence.
Museau: Assez court, tronqué, carré; il n’est pas retroussé. Les yeux
ou le nez ne peuvent jamais être gênés ou cachés par des rides
excessives sur le nez.
Mâchoires/dents: Léger prognathisme inférieur. La mâchoire inférieure
est large; les incisives inférieures sont sur une ligne presque droite. La
mâchoire déviée latéralement, les dents ou la langue visibles (la
bouche étant fermée) sont trois défauts très graves et doivent être
pénalisés en conséquence.
Yeux: De couleur foncée, plutôt grands, de forme globuleuse; leur
expression est douce, à la fois soucieuse et affectueuse; les yeux sont
très brillants et pleins de feu quand le chien est en état d’excitation.
Jamais exophthalmés, proéminents ou montrant de blanc en
regardant devant soi. Ne faisant pas signe de problèmes
oculaires.
Oreilles: Minces, petites, douces au toucher comme le velours. Deux
formes sont admises : l’oreille en rose - petite oreille tombante qui se
replie en arrière pour découvrir le conduit externe - et l’oreille en
bouton - le pavillon retombe en avant, l’extrémité étant tout contre le
crâne, de façon à couvrir l’orifice de l’oreille.
L’oreille en bouton est préférée.
COU: Légèrement galbé de façon à rappeler, dans son profil supérieur,
la forme convexe d’un cimier (crête de casque), fort, épais et d’une
longueur suffisante pour porter fièrement la tête
CORPS: Court et cob.
Ligne du dessus: Ligne du dessus droite. Elle n’est ni voussée ( dos
de carpe) ni plongeante.
Poitrine: Large. Les côtes, bien cintrées, s’étendent bien en arrière.
QUEUE: (Dite « spire ») : Attachée haut, formant une boucle serrée
sur la hanche. La double boucle est très recherchée.
MEMBRES
MEMBRES ANTERIEURS:
Epaule: Bien oblique.
Avant-bras: Les antérieurs sont très forts, droits, de longueur modérée
et bien sous le corps.
Pieds antérieurs: Pas aussi longs que les pieds dits « pieds de lièvre »;
pas aussi ronds que les pieds dits « pieds de chat ». Doigts bien
séparés; les ongles sont noirs.
MEMBRES POSTERIEURS:
Vue d’ensemble: Les postérieurs sont très forts, de longueur moyenne;
les membres sont bien sous le corps, droits et parallèles quand ils sont
vus de derrière.
Grasset (genou): Bien angulés.
Pieds postérieurs: Pas aussi longs que les pieds dits « pieds de
lièvre »; pas aussi ronds que les pieds dits « pieds de chat ». Doigts
bien séparés; les ongles sont noirs.
ALLURES: Vus de devant, les antérieurs doivent se lever et se poser à
l’aplomb de l’épaule, les pieds restant bien dirigés vers l’avant, sans
tourner ni en dedans, ni en dehors.
Vu de derrière, le mouvement est également dans l’axe du corps.
Action puissante des antérieurs qui se portent bien en avant. Les
postérieurs se déplacent librement en mettant bien en jeu l’articulation
du grasset. Capable d’un mouvement régulier avec une bonne
propulsion.
ROBE:
Qualité du poil: Fin, lisse, doux, court et brillant; il n’est ni dur ni
laineux.
Couleur du poil: Argent, abricot, fauve ou noir. Chaque couleur est
nettement définie afin de souligner le contraste clair entre la couleur de
robe, la « trace » ( raie noire s’étendant de l’occiput à la queue) et le
masque. Les marques sont nettement définies. Le museau ou
masque, les oreilles, les grains de beauté sur les joues, la marque du
pouce ou losange sur le front et la raie du dos (trace) sont aussi noirs
que possible.
POIDS:
Poids: Poids idéal de 6,3 kg à 8,1 kg. La substance doit consister de
muscles, il ne faut pas le confondre avec de l’obésité.
DEFAUTS: Tout écart par rapport à ce qui précède doit être considéré
comme un défaut qui sera pénalisé en fonction de sa gravité et de ses
conséquences sur la santé et le bien-être du chien.
DEFAUTS ENTRAINANT L’EXCLUSION:
 Chien agressif ou peureux.
 Tout chien présentant de façon évidente des anomalies d’ordre
physique ou comportemental sera disqualifié.
N.B.: Les mâles doivent avoir deux testicules d’aspect normal
complètement descendus dans le scrotum.
Les dernières modifications sont en caractères gras.